PREPAREZ VOTRE ITINERANCE

PREPAREZ VOTRE ITINERANCE

Le matériel que vous emporterez pour les marches  accompagnées
et les recommandations que je vous propose pour préparer votre parcours en itinérance

Vous êtes libres de vous équiper et de vous préparer de la façon dont vous l’entendez, pour vivre une expérience qui vous est personnelle
Il s’agit ici uniquement de propositions, basées d’une part sur l’expérience et d’autre part sur les listes que les divers guides pour les pèlerins et randonneurs itinérants proposent et que je vous recommande vivement de consulter pour vous faire une opinion.
Par exemple – et non exhaustivement :

Chaussures de marche : votre attention prioritaire sur ce sujet.

034 (2)
Chemin Aidant, préparation

Utilisez des chaussures que vous connaissez, « rodées » à vos pieds. Privilégiez les tiges hautes, chaussures plutôt légères et respirantes (type GoreTex), et les semelles épaisses et crantées (= antidérapantes et suffisamment rigides). Des baskets à semelle épaisse, de type Trail peuvent largement suffire pour ceux et celles qui n’ont pas les chevilles fragiles. Evitez les chaussures de jogging à profil « déroulant » et à semelles souples.
N’hésitez pas à prendre une pointure de plus : essayez vos chaussures avec des chaussettes épaisses, si possible les pieds chauds. Vos pieds doivent y être à l’aise, car ils auront tendance à gonfler avec la marche.
Vous marcherez de façon régulière avec ces chaussures dans les 3-4 semaines qui précèdent le départ, et, si la peau de vos pieds est fragile (rougeurs, tendances aux ampoules, etc.), vous pourrez la préparer pendant cette période avec des frictions quotidiennes au citron ou des crèmes de type « Nok », ces 2 solutions ayant pour objectif de durcir l’épiderme.

Chemin Aidant, préparation
Chemin Aidant, préparation

Sac à dos : 2ième point d’attention prioritaire

Votre corps et en particulier la peau de vos hanches et de vos épaules devraient être familiarisés avec votre sac avant de partir, pour vous apporter davantage d’aisance pendant la marche. L’appellation « sac à dos » devrait plutôt être « sac aux hanches », car ce sont surtout vos hanches qui vont en supporter le poids.
Portez-le de façon régulière, au moins pendant les 3 à 4 semaines précédant le départ, suffisamment chargé pour laisser votre corps prendre la mémoire de son poids (environ 10% de votre poids est une limite haute régulièrement admise).
Un sac de 40 ou 50 litres peut suffire, avec ceinture de hanche, imperméable.
NB : il existe des sacs à dos pour homme et d’autres pour femme. Le sac doit coller au corps, et les réglages et sangles favoriser une répartition du poids sur les hanches, et pas sur les épaules. Si vous achetez, un critère de sélection est aussi le poids du sac lui-même à vide.

Coachcoachingconseilformationphilippecastanangersouestparismanagerdirigeantcheminaidantrelationd’aidethérapieaccompagnementmarchesupervision31-225x300
Philippe Castan, Chemin Aidant

Eau : notamment les 3-4 premiers jours, vous porterez une gourde isotherme ou bouteille plastique suffisamment rigide vous permettant de boire au moins 1,5 à 2 litres par jour, afin de faciliter l’adaptation de votre corps à la marche.
Utiliser des poches à eau intégrées au sac, avec tube est aussi une possibilité. Pourtant, j’ai pu remarquer qu’il est moins facile de contrôler le « niveau » et que plusieurs personnes se retrouvent sans eau sans avoir pu anticiper.

Vêtements : vous allez trouver tous les détails sur les sites que je vous propose.
Prévoyez une tenue pour la marche et une autre pour le soir (vêtements de rechange, couche chaude, chaussures légères).
Vous allez vivre une expérience dehors, de 50 à 100 heures, dans un environnement qui peut être changeant : portez attention dans votre préparation à la façon dont vous souhaitez être protégé ou non de la pluie, du vent, du chaud, du froid, du soleil. Consultez les prévisions météo.

En ce qui concerne les « sous-couches », vous aurez la possibilité de faire une lessive quotidienne, le séchage étant un peu plus aléatoire (prévoyez de quoi accrocher vos vêtements à sécher sur votre sac en cas de soleil). Je vous recommande 3 « jeux » de sous-couches (1 pour la journée de marche, 1 de rechange pendant le lavage-séchage du premier, 1 « de secours » en cas de circonstances particulières)

Le soir : vous allez déjeuner surtout en mode pique-nique, les autres repas sont pris à l’hébergement ou en restaurant. Les couvertures et oreillers sont fournis par les hébergeurs. Les duvets ne sont pas indispensables et si vous souhaitez en prendre, un niveau de protection à 0°C est suffisant, et le « le sac à viande » est de toutes façons recommandé.
La plupart des hébergements ne proposent pas de matériel de toilette. Vous pourrez privilégier des serviettes de toilette de petite taille et/ou en tissu technique absorbant pour diminuer le poids porté.

Votre trousse de toilette : affaires personnelles, pharmacie personnelle, y compris vos éventuels médicaments habituels, de la lessive, etc. vous trouverez sur les sites proposés les éventuels matériels et produits plus spécifiques à la marche au long cours, en fonction de vos besoins.

Autres : vous n’allez ni faire de la randonnée en montagne ni, à l’opposé, de la balade.
En gardant une conscience constante du poids que vous allez transporter, sentez-vous libres de prendre aussi avec vous les autres objets et matériels qui vous seraient éventuellement utiles (inventaire à la Prévert vue lors de mes précédents voyages : téléphone, carnets de notes, matériel de peinture ou de dessin, stylos, crayons, billets de train, appareil photo, caméra, livres, réchaud, guitare, vêtements supplémentaires, bâtons de marche, chéquier, clés de voiture ou de maison, batteries, mini-sac pour le soir, souvenirs, cailloux de chez vous, objets personnels à déposer quelque part, bijoux, maquillage, couteau, gants, genouillères, aliments de régime spécifique, mini-enceintes, foulards, etc…)

Coachcoachingconseilformationphilippecastanangersouestparismanagerdirigeantcheminaidantrelationd’aidethérapieaccompagnementmarchesupervision45-300x140
Chemin Aidant, préparation

Communication : il est important que vous communiquiez avec vos proches sur votre stage, que vous précisiez avec eux par exemple de quelle façon vous pouvez et voulez être joints. Lors des séances de votre travail en marchant, le téléphone portable n’est pas utilisable.
La façon dont vous quittez votre environnement habituel et dont vous y revenez après votre stage peut mériter autant de soin de préparation que le stage lui-même. Après plusieurs jours de marche accompagnée, vous pouvez prévoir d’aménager un sas de retour à votre environnement habituel.

Pour toute autre question, n’hésitez pas à me contacter.